Derniers sujets
» De nouveaux horizons.... TSW
Lun 3 Déc - 19:18 par Jhuna'lhee

» migration.
Dim 8 Juil - 0:07 par Raezak

» R.I.P....?
Dim 27 Mai - 11:42 par Taral'ru/Calcine

» Alliance - Proposition
Ven 25 Mai - 17:31 par Leendrill

» TESO, joie joie joie
Sam 19 Mai - 11:19 par Xeldram

» Gare à vous les republicains ! les gens tout rouges ont faim ! (ça rime en plus !)
Ven 18 Mai - 12:03 par sored

» Guild wars 2
Ven 18 Mai - 7:38 par Traquemort

» Yenlad la Destructrice
Jeu 3 Mai - 14:19 par Yenlad

» Archive de l'Armée de la République. Dossier n°654 21, codename "Dek'".
Mar 1 Mai - 16:31 par Grigou

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Dossier Yesharg, nom de code Videur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier Yesharg, nom de code Videur

Message  Vidwyn le Jeu 19 Jan - 12:23

Yesharg était assis devant le bar dans une cantina de Nar Shaada, attendant sa prochaine mission. Cela ne faisait pas longtemps qu'il était investigateur de l'ordre jedi, mais ses résultats sur le terrain était fulgurant, bien que ses méthodes ne soient pas conventionnelles, il n'avait eu aucun problème jusqu'à maintenant, tant que l'information n'était pas divulgué. L'objectif de ses missions était surtout de trouver des informations vitales dans un temps limité.

Mais ce jours là, l'investigateur avait un mauvais présentiment..
C'est alors qu'il vit arriver par la porte de la cantina un officier de la république avec lequel il avait déjà eu affaire par le passé. Ce dernier, accompagné de toute une escouade et d'un représentant de l'ordre, prit la parole :

-Tiens tiens.. Mais c'est mon cher ami le videur ! Quel plaisir de te voir! Surtout en de si bonnes conditions..

-Que signifie tout ceci? J'exige des explications !

-Vous êtes relevé de vos fonction d'investigateurs, expulsé de l'ordre jedi et mis en arret, pour violation du code jedi et utilisation de la torture sur un officier gradé.

-Qu'est-ce que vous me chantez là ! C'est n'importe quoi votre histoire ! Partez tout de suite, ou vous le regretterez.

-Ah ! Notre ami nie la vérité hein? Que dis-tu donc de ca vermine *l'officier sortit un holocron visualisant toute la scéance de torture* Si c'est pas magnifique? Une belle preuve de ta cruauté ! HAHAHA ! Vous pouvez le coffrer les gars.

-... Vous allez vraiment m'arreter? Même si je comprend vôtre colère contre moi pour cette méthode un peu orthodoxe.. J'étais dans une situation d'urgence, et vous n'étiez pas très "coopératif", j'ai du donc employer les grands moyens, vous m'en voyez navré." répondit l'investigateur jedi tout en reculant vers le mur.

-Tout ceci ne respecte pas le Code jedi, l'utilisation de la torture n'est pas le seul motif de votre renvois, puisque vous l'utilisez également sur des innocents, Et ceci est innacceptable. Yesharg, veuillez nous remettre vos sabres lasers, et vous rendre sans résistance, sinon, nous serons obligé de recourir à la force.

-Ah ! C'est ainsi que cela doit se passer après mes services auprès de vous? Toutes mes actions étaient pour la République et l'Ordre jedi, sans moi, vous n'auriez jamais retrouver toutes les traitres de...

-La ferme ! Tu vas maintenent nous suivre tranquillement sans histoire, chien de videur! Les gars, choppez le !

Au moment où l'escadron avançèrent, Yesharg, qui était désormais collé au mur, sortit ses sabres. Cet instant fut un grand massacre pour l'escadron. Les seuls survivants étaient le représentant de l'Ordre, ainsi que l'officier corrompu.

-Allez vous-en ! Laissez moi tranquille, et je disparais de la circulation sans histoire.

-Ce que tu viens de faire est la preuve que tu as complétement basculé du côté obscure. Il est de mon devoir de neutraliser les siths.. Prépare toi !

-Mais puisque je vous dit que je suis avec la République, nom d'un Hutt !" lança la sentinelle tout en parant le sabre du représentant.

Le duel entre les jedi dura un petit moment.. Mais l'avantage était pour l'investigateur, étant très doué dans son art, lui servant généralement dans ses interrogation. Au moment où Yesharg allait vaincre l'autre, l'officier tira une rafale sur le côté droit du visage de la sentinelle.

-HAHAHA! Prend ca chien ! Je vien d'acheter ce fusil à lunette dernier crit sur le marché noir rien que pour toi, vermine. Même une porte blindée ne pourrait resister à cette rafale !

Yesharg reçut la rafale, qui l'ejecta contre le mur, et s'effondra, inconscient.
L'autre jedi rangea son sabre, s'approcha du corps, et ramassa les armes de ce dernier.

-Officier? Bon travail. Nous allons l'enmener en prison, et l'interroger sur les plans de l'Empire. Puisque c'est un sith, il devrait avoir des informations à nous donner. Assurez vous bien de l'attacher.

-Bien compris." Il s'approcha, et commença à l'attacher. Durant cet action, il tourna la tête et demanda : - Et.. Hum.. Maître? Vous direz à mon supérieur que je vous ai aidé n'est-ce pas? Histoire que j'ai une...

L'officier s'écroula par terre. Le jedi se retourna et vit au-dessus de la victime, Yesharg, deux vibrolames chargées de force dans les mains. La moitié de son visage était calciné par les tirs du fusil, ce qui laissera sans doute une cicatrice plus tard.

-*HUF* *HUF* Jamais.. Jamais vous m'entendez? Jamais je ne vous laisserez m'avoir! Tout ce que j'ai fais jusqu'à maintenent, c'était pour vous! Et c'est comme ça que vous me remerciez? *Yesharg donna un coup de pied dans le corps du gradé gisant sur le sol.* Je vois maintenent que la République est pitoyable! Vous ne me m'expulsez pas, c'est moi qui pars!

Sur ces mots, l'investigateur entama une nouvel fois le combat avec le jedi. Bien qu'étant affaibli, et sans sabre, Yesharg vainquit le jedi avec ses vibrolames, et s'enfuit de la cantina.

-Plus jamais je ne ferais confiance à cette foutu République. Je travaillerais désormais pour mon compte..

C'est ainsi que la république perdit la trace de la sentinelle Yesharg Zhorn, connu sous le nom de Videur.

/Dossier classé secret. ACCES AUTORISER HAUT GRADER UNIQUEMENT./




[HRP]

Salut ! Voila mon petit RP X), jusqu'à maintenent, je jouais sur des serveurs JCE, mais l'envi de jouer RP m'a prit, et j'ai vu votre petite annonce sur le forum SWTOR, qui me plaisait bien.
Je suis une sentinelle niveau 12 pour l'instant puisque je vien de commencer, mais je vais asser rapidement up je pense.
Je m'appel David, j'ai 16 ans, j'habite à Paris versl e 13eme (au 94 juste à coter en faite)
Etant lycéens, je ne peux jouer que vers le soirs entre 8h30 et 10h, mais je peux jouer plus longtemps le week-end.

Voili voilou !)

[/HRP]
avatar
Vidwyn

Messages : 21
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier Yesharg, nom de code Videur

Message  Zeph'y le Jeu 19 Jan - 18:58

D’un air enjoué Zeph’y entraîne le soldat dans une pièce vide, à l’écart de tout dérangement…

Viens mon beau, tu vas aimer… c’est pas tous les jours qu’une jedi va s’occuper de toi comme ça…

Dans un état déjà avancé d’euphorie, l’officier se laisse entraîner par la belle jedi, qui semble disposée à lui faire découvrir monts et merveilles. Ses courbes affriolantes et son sourire enjôleur avaient fini par séduire le gradé, qui n’en était pas moins un homme.
Ils se retrouvèrent ainsi dans une chambre, assez spartiate, mais suffisamment confortable pour les heures lascives qu’ils s’apprêtaient à passer…
Une douce et envoutante odeur de tabac blond et de cuir émane de la peau sombre de la jeune femme, qui s’évertue à émoustiller sa proie, par des caresses et des baisers incessants. Déshabillant peu à peu l’officier, qu’elle le fait s’assoir sur une chaise en métal.
Excité au possible, l’homme se laisse emporter inconsciemment par le plaisir, néanmoins avant d’y sombrer irrévocablement, il s’aperçoit qu’aux quatre coins de la pièce, au plafond, se trouve des haut-parleurs et il trouve la chose bien étrange… Hélas, avant de finir sa réflexion, de gros verrous magnétiques le tiennent fermement cloué sur la chaise.

Corrompu et stupide qui plus est ! tu es mal tombé mon gars… maintenant il va falloir me dire ce que je veux savoir. Tu te souviens des dossiers 6924-D et 6782-E ? oui ces fameux dossier sur certains groupes de trafiquants d’organes. Ne nie pas, je sais que c’est toi-même qui as procédé à leurs arrestations. Je VEUX savoir où ils sont !

Compte pas sur moi pour te dire quoi que ce soit salope ! Rhhiiiiiiiiiicccccc.....puuuuhhh!


Zeph’y essuya le crachat que venait de lui lancer l’officier au visage.

Crois-moi tu vas parler…

Sur ces derniers mots, elle quitta la pièce, laissant sa victime, visiblement imperturbable, bien que son expression laissait paraître le maintien d’une colère fulgurante. Une trentaine de minutes plus tard, une musique commença à sortir des haut-parleurs… une sonorité grave… le rythme lent s’accélérant subitement, le tout ponctué de notes agressives et stridentes.
Au départ le soldat fut surpris mais ne réagit pas, il savait que quelque part elle devait être en train de l’observer et de guetter le moindre signe de faiblesse.
Les heures passent … la musique… la même… en boucle… sans cesse. Zeph’y, dans une pièce voisine, observe la scène grâce à l’holo-caméra qu’elle avait préalablement caché. Un petit sourire ne quitte pas ses lèvres… elle sait qu’il va finir par craquer mais qu’il faudra tout de même du temps… la bête est coriace. Dès qu’il paraît somnoler un peu, elle augmente violement le volume et le baisse lorsqu’il est bien réveillé.

Ton petit jeu ne sert à rien pétasse, tout ce que tu vas y gagner c’est de creuver ! Dès que je t’aurai sous la main je vais te tuer de mes propres mains, te baiser et serrer ton joli cou jusqu’à ce que tu vires au bleu ! Tu m’entends ?? tu vas CREUVER !!

Elle ne répond rien… elle se contente de rire lorsqu’elle voit que le bougre n’a pu se retenir de mouiller ses dessous…
Les heures passent … la musique… la même… en boucle… sans cesse.
Mais un bon jour arriva ce qui devait arriver : Zeph’y fini par avoir les informations qu’elle souhaitait. L’objectif atteint, elle entreprit de rejoindre sa victime…
… Une odeur nauséabonde envahit subitement ses narines, neuf jours de déchets organiques s’étaient amoncelés autour de la chaise… L’officier, anéanti par ces jours infernaux, était tout à fait pitoyable et c’est sans aucune considération que la jedi acheva le soldat d’un unique coup de sabre laser.
….

Une fois le corps réduit définitivement à néant et les traces effacées, elle se rendit là où les documents étaient précieusement conservés. Elle mis la main sur ceux désirés et pris bien soin de ne pas toucher aux autres, mais là sur un bureau, en était ouvert un. Piquée par la curiosité elle y jeta un coup d’œil et fini par le lire en entier, complètement absorbée par l’histoire de cet individu nommé Yesharg alias le Videur.
Il fallait absolument qu’elle le retrouve ! un élément comme lui au sein du BSS, ferait nettement avancer les choses, elle en était convaincue.

Toi je te retrouverai…



====================

[HRP :
J'aime déjà pas mal ton perso et surtout ses méthodes, chose qui n'étonnera personne au sein du BSS Smile
Il faudra qu'on trouve un petit créneau horaire, histoire de rencontrer ton perso IG/RP. En tout cas tu as bien fait de te tourner vers le rp ^^]

_________________
Des moutons dirigés par un lion sont plus redoutables que des lions dirigés par un âne.
avatar
Zeph'y
Admin

Messages : 142
Date d'inscription : 20/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum