Derniers sujets
» De nouveaux horizons.... TSW
Lun 3 Déc - 19:18 par Jhuna'lhee

» migration.
Dim 8 Juil - 0:07 par Raezak

» R.I.P....?
Dim 27 Mai - 11:42 par Taral'ru/Calcine

» Alliance - Proposition
Ven 25 Mai - 17:31 par Leendrill

» TESO, joie joie joie
Sam 19 Mai - 11:19 par Xeldram

» Gare à vous les republicains ! les gens tout rouges ont faim ! (ça rime en plus !)
Ven 18 Mai - 12:03 par sored

» Guild wars 2
Ven 18 Mai - 7:38 par Traquemort

» Yenlad la Destructrice
Jeu 3 Mai - 14:19 par Yenlad

» Archive de l'Armée de la République. Dossier n°654 21, codename "Dek'".
Mar 1 Mai - 16:31 par Grigou

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Retour en arrière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour en arrière.

Message  Leendrill le Sam 7 Avr - 10:24

En orbite autour d'Illum

Les pensées du Zabrak baignaient dans un torrent d'ombres, ses fantômes du passé y régnaient en maitre, et une nouvelle fois, il revivait la scène, une nouvelle fois
Dans l'obscurité omniprésente, une zone lumineuse apparue tel une aura bienfaitrice, seul puits de lumière dans ce monde de ténèbres. Leen s'avança d'un pas mal assuré, vers ce qui lui semblait être une porte de sortie. Quand Il fut au coeur du rayon de lumière, il leva les yeux, elle n'était ni éblouissante, ni chaleureuse, elle n'était.. rien ?

Le Zabrak vit une silhouette foncer vers lui traversant la noirceur jusqu'à se dévoiler à la lumière, enfonçant dans son ventre un bâton électrique. C'était elle, une nouvelle fois.
Pourquoi tu me fais ça..
La Zabrak vit voltiger le bâton quelques instants jusqu'à lui fouetter le visage, le jetant à terre dans une gerbe d'étincelles.

Elle était au dessus de lui, son visage haineux, méprisant, fou, ne présageait rien de bon. Leen ferma les yeux, il faisait ce cauchemars depuis des mois, depuis des années, après le coup fatal il se réveillerait encore, la main sur sa cicatrice. Les "minutes" furent longues, le coup mortel de pointait pas le bout de son nez, soudain un cris.. infime, aiguë, que le Zabrak reconnaitrait parmi mille.
Il ouvrit grand les yeux, tentant de se lever, appelant de toute ses forces
Nyr..
Le bâton électrique lui traversa le visage, dans un tourbillon pourpre, mélangeant le bleu des éclairs au sang du Zabrak.


...

Le Black Sheep se redressa d'un bond, une acide sueur perlait sur son visage, il reprenait ses esprits, haletant.
Une faible lumière illuminait la pièce, il n'était pas sur son vaisseau, pas chez lui. Un sentiment d'insécurité martela sa poitrine un instant, puis il souflla, revenant à la réalite. Une silhouette se dessinait sous les couvertures à ses cotés, il la regarda un instant, avec un léger sourire, puis se leva, tourmenté.

Comme il le faisait dans le "Premier Souffle" , il s'installa au cockpit, les jambes allongées sur les commandes, tirant sur sa cigarette. Tandis qu'il se remémorait son cauchemars, son comlink sonna.

Maitre désolé de vous déranger, j'espère que vous avez prit toute vos précau..
C2 tu la fermes et tu accouches...
Bien Maitre.. je voulais vous prévenir, j'ai fait ce que vous m'avez demandé.
Le Zabrak prit une longue bouffée, un peu perplexe, il avait pas de patience la maintenant tout de suite, mais bon, il allait pas pété un plomb sur C2, enfin, ça serrait ni la première ni la dernière, mais quand même...
Mais de quoi tu me parles ?
Ordre de mission qui date de 2ans, 6 mois 19 jours, 13heures, 21 min...
Le Black Sheep passa une main sur sa poitrine, il cru qu'un de ses cœurs allait s’arrêter.
Dis moi ou elle est !
Elle est morte Maitre, sur Nar shadaa, cette nuit.
Il ne savait pas comment réagir, il était désemparé.
Ou est-il C2.. lui ?
Aucunes traces dans les rapports sur l'holonet, il semblerait qu'elle travaillait pour des personnes pas très recommandables maitre, elle n'est pas morte de façon naturelle, un "improbable" accident de speeder.
Tu m'apprends rien la C2... transmet moi le nom de toutes les personnes présentes sur les lieux de l'accident, je me dépêche.
Bien Maitre, ne faites pas de..
La ferme !
Il coupa son comlink, à deux doigts de le briser nerveusement. Depuis des années il attendait ce moment, il ne pouvait plus avoir de réponses à ses questions, mais cela lui était égal, il nourrissait une faim plus grande, un désir incontrôlable, il l'avait perdu, elle lui avait enlevé, et il allait tout faire pour le retrouver.
Il pianota sur les commandes du vaisseau, faisant cap sur Nar shadaa, le pilote automatique le ramènerait ensuite à sa position initiale, pas à s’inquiéter la dessus.
Pliant ses affaires il inspecta une nouvelle fois son manteau troué la veille par deux tirs de blasters, il espérait cette fois ne pas abimer sa garde robe, ne pas s'abimer tout court, mais rien n'était moins sure..




_________________
"Depuis que j'ai rejoins les Bs, enfin, j'suis pas fort en mathématiques, mais la probabilité que je meurs de vieillesse est passé dans les négatifs, au moins on s'éclate !
avatar
Leendrill

Messages : 63
Date d'inscription : 25/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour en arrière.

Message  Leendrill le Dim 8 Avr - 14:33

Le prince galacté, en orbite autour de Nar shadaa.

La soute était plongée dans une obscurité pesante, le twil'ek ouvrit les yeux, les pensées embrumées, pendu par les bras au vaisseau.
Il s'agitait, tentant désespérément de se détacher, de fuir, de changer son destin, mais le Zabrak n'avait laissé aucune place pour un tel renversement, pas aujourd'hui...

Des bruits de pas se firent entendre, de plus en plus proche, les gémissements de l'alien laissèrent place à une plainte presque inaudible, constante. Il ne voyait rien, mais au moins une personne s'approchait.

Des bruits de pas proches, très proches, le frottement de chaussures contre du film plastique, puis un petit rire. Le Twil'ek laissa échappé un cris d'effroi lorsqu'il vit le bout d'une cigarette rougeoyer dans la noirceur de la pièce, il sentait l'odeur de la fumée, et le souffle que le Zabrak posait sur lui.


Alors.. Gar'nil c'est bien ça ?

Leendrill éclaira sa proie avec une lampe torche, le twil'ek découvrit avec horreur à quoi ressemblait la pièce. Toutes les parois de la soute étaient recouvertes d'un filme élastique, transparent, un parfait cocon de protection, le signe d'une volonté de propreté, cela ne lui disait rien qui vaille.

Leen' s'approcha un peu plus, lui soufflant la fumée au visage, avant de parler d'une voix calme, mais en aucun cas rassurante.


Écoute.. on va faire simple, rapide, et tout le monde sera content, tu me dis qui voulait sa mort et ou est celui que je cherche, je me fou du pourquoi, et t'auras pas d'ennuis.

Je.. je sais rien j'vous jure, j'vois pas de quoi vous voulez parler !

Le Zabrak grogna, puis tira un couteau de sa ceinture, la lame réfléchissant la lumière de la torche. Le Twil'ek pâli lorsqu'il sentit le froid de l'arme entre deux de ses orteils.

J'peux rien vous dire, il me l'a interdit, si il sait que je vous l'ai dis alors je...

Dans un léger sifflement, le Zabrak soulagea le pied de l'interrogé d'un de ses orteils, d'un geste rapide et contrôlé. Leen lui essuya sa lame sur la joue, pendant qu'il gémissait.

J'peux pas vous le dire.. J'PEUX PAS !

Le Zabrak pencha la tête sur le coté, impassible, tendis qu'il enfonçait lentement le couteau dans la joue de Gar'nil, qui pleurait à chaudes larmes.

J'sais rien je vous dis ! Arretez !

Leen stoppa net son geste, puis s'éloigna lentement. Le malheureux ne savait pas si son heure était venu ou si son cauchemar se terminait, les mots du Zabrak tranchèrent .

Tiens.. j'ai essayé hein, ça me gonfle, je prends aucun plaisir c'est pas mon truc, éclate toi avec, fais le parler, et je le termine proprement.

Le twil'ek distingua avec effroi le Zabrak tendre la lame vers une femme, mâchouillant un bâton de réglisse...

_________________
"Depuis que j'ai rejoins les Bs, enfin, j'suis pas fort en mathématiques, mais la probabilité que je meurs de vieillesse est passé dans les négatifs, au moins on s'éclate !
avatar
Leendrill

Messages : 63
Date d'inscription : 25/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour en arrière.

Message  Taral'ru/Calcine le Dim 8 Avr - 14:40

Le Capitaine Calcine étire un sourire, calant le bâton de réglisse au coin de ses lèvres. Elle se saisit délicatement de la lame tendue par le Zabrak et s'approche du Twi'lek.

'' Donc... Tu soutiens que tu n'as rien a nous dire ? Tu en es certain ? Réfléchis bien avant de me répondre....''

'' J'vous dis que je sais riens ! Laissez-moi partir, pitié !''

'' T-t-t-t... Allons, je suis certaine du contraire... ''

Et tout en parlant, lentement, elle lui enfonce la pointe de sa lame dans son ventre, juste assez pour découper la peau et les premiers muscles, traçant une ligne droite, d'un coté du ventre à l'autre. Le twi'lek lâche une expression de douleur retenue.

'' Rah... Arrête ça ! ''


'' Ça comme tu dis, c'est mon second qui me l'a enseigné... Depuis le temps que je rêvait d'essayer moi-même !''

Le Capitaine Calcine glousse, relevant les yeux vers le visage du Twi'lek.

'' Alors ? Aurais-tu envie de papoter un peu ? J'ai tout mon temps pour t'écouter ! ''

Elle lui sourit, levant la main pour tracer des sillons dans les lekkus de sa victime de la pointe de sa lame.

'' Bordel... Raaaaaargh... J'peux... J'peux rien vous dire, arrête ça !''
'' Tssss... Fais donc un petit effort....''

Calcine continua son ouvrage tranquillement. Repassant sur la découpe traversant le ventre, elle avait remonté la pointe de sa lame le long du torse, en plein milieu, et entamait de trancher la peau en suivant chaque cote, méticuleusement. Le twi'lek grognait et geignait de douleur, haletant.
''Arrête ça ! Si.. Si j'parle, j'peux m'en aller ?''
''Ça dépendra de ce que t'as à nous dire.''
''Ouais, c'est ça... j'connais la chanson... J'dirais rien, vous pouvez m'tuer !''


La jeune femme sourit. Ayant terminé de trancher la peau le long de chaque cote, elle retire sa lame et le regarde.
''C'est la partie que je préfère. Tant pis pour toi.''

Elle ferme son poing et donne un coup sec dans le thorax du twi'lek. La peau prédécoupée se déchire alors que les cotes la traverse et que les entrailles de l'alien commencent à sortir. Gar'nil pousse un hurlement de douleur.
''Aaaaaaaargh ! Bordel ! Ergh..''

Toujours très calmement, son immuable sourire sur les lèvres, Calcine délaisse la lame de Leen' pour saisir une vibrodague dans son manteau. Elle en enfonce la pointe dans les entrailles à nu du twi'lek et active les vibrations. Nouveau hurlements de la part de l'alien.
'' Rargh... Ok, ok , j'vais parler.... J'sais ce que vous voulez....''

''Ah... Parfait.''
Calcine sourit et active une petite télécommande à sa ceinture. Une sonde vient virevolter dans la pièce, envoyant une décharge de kolto à l'alien. Juste assez pour maintenir ses fonctions vitales en marche.
Le twi'lek halète et gémit.

'' Votre nana... Elle a bossé pour Grol'tzag le Hutt, un pourris de Nar shadaa influant et organisant du huttball. Elle à essayé de le doubler... Forcément, ça lui a pas plus... ''

L'alien lève les yeux et les pose sur Leendrill.

'' Ce Hutt... Il a gardé … ce que vous cherchez. On sait pas pourquoi... Voilà, vous ai tout dis... Pitié, laissez-moi...''


Calcine retire sa vibrodague des entrailles du Twi'lek, et se tourne vers Leen'.

'' J'te l'laisse maintenant... Si tu veux toujours. ''
avatar
Taral'ru/Calcine

Messages : 21
Date d'inscription : 02/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour en arrière.

Message  Leendrill le Dim 8 Avr - 14:58

Leendrill afficha un sourire crispé, il avait enfin des réponses, mais quelles réponses.. un Hutt de la pègre, quoi de mieux hein..

Il laissa Calcine terminer son "art", pensif quand à comment il allait procéder, enfin, chaque chose en son temps.
Il haussa les épaules, le Twil'ek ne servait plus à rien maintenant. Tout en fixant Calcine, un sourire malsain aux levres, il dégaina et tira à trois reprises dans le torturé, deux tirs se logèrent au coeur de sa poitrine, l'autre au milieu du crane, la vie quitta Garn'il dans un dernier un soupire.

Le Zabrak observa un instant le travail, puis rangea son arme, encore fumante. La pièce était maintenant plongée dans un silence morbide, bercée par le balancement du corps et le clapotis du sang.
J'ai ce que je cherchais..
Le black Sheep commença à retirer le filme transparent, l’enroulant autour du corps du défunt, avec un peu de chance la soute ne garderait aucune marque de cette mésaventure.
Lorsque tout fut "nettoyé", il ramena le sac contenant la victime sur son épaule, s'adressant à sa complice.
J'vais balancer ça par le Sas, j'peux rester ici ce soir ? En tout cas merci du coup de main.
Leendrill fit disparaitre le cadavre dans le vide spatial, pensif. Il avait maintenant un objectif, un cap à tenir, il voulait récupérer ce qui lui avait été enlevé, c'était maintenant une obsession.

Demain, après son service, il savait ou aller...


_________________
"Depuis que j'ai rejoins les Bs, enfin, j'suis pas fort en mathématiques, mais la probabilité que je meurs de vieillesse est passé dans les négatifs, au moins on s'éclate !
avatar
Leendrill

Messages : 63
Date d'inscription : 25/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour en arrière.

Message  Leendrill le Dim 8 Avr - 23:10

Nar shadaa, domaine du Hutt Grol'tzag.


Les bas fonds de Nar shadaa... comment aurait il pu en oublier l'odeur, même après des années. Un complexe mélange de drogues, de filles de joie, et de sang.

Le Zabrak avançait droit devant lui, d'un pas assuré, n'accordant aucune attention aux pantins du Hutt, le dévisageant sans gène. Lorsqu'il ne fut qu'à quelques pas de Grol'tzag, deus gardes vinrent lui barer la route, un semi-homme descendit à sa rencontre.


Mon maitre est curieux de vous retrouver ici, il est désolé de ce qui est arrivé à Nexy.

Leendrill grincait des dents, ce n'était pas le moment de perdre son calme, mais il avait du mal à rester lucide.
Annonce à ton maitre que les mots d'une limace à la langue de serpent ne m'interesse pas, je suis venu parler affaire, et il sait ce que je veux, je demande son prix.

Le petit humain traduisit avec quelques liberté.Le Baron gloussa et "parla", enfin, le Black Sheep prit cela pour des paroles.

Dis à ta larve de faire court, je n'ai pas de temps à perdre, et l'entendre parler en régurgitant me file la gerbe...
Le traducteur ne nota pas la remarque, il se contentait d'incliner la tête face à son maitre, puis se tourna vers le Zabrak, un inquietant sourire aux levres.

Il n'est pas à vendre, toutefois, mon maitre vous propose un "arrangement", demain soir aura lieu un match de huttball, un match "privé". Aucun professionnel, seulement des joueurs ayant une dette envers son Excellence, et un participant a malencontresement rencontré la mort aujourd'hui, il y a donc une place à pourvoir...
Participez, survivez, et, si vous marquez un but, ce que vous êtes venu chercher sera à vous.


Leendrill devisagea la limace un instant, l'idée ne lui plaisait pas, mais c'était peut-être sa seule chance, il allait devoir jouer serré.


Ce que je suis venu chercher m'appartiens déja, je viens seulement le récuperer.. mais soit, dis à ton maitre que j'accepte, et qu'après avoir triomphé dans l'arène, demain soir, je viendrais chercher mon dut, ou sa tête.

Leen s'inclina théatralement avant de faire volte face, agacé par la situation. Une fois cette affaire terminée, il comptait bien tirer un trait sur la pègre de Nar shadaa, le prix avait été bien trop élevé, pour quelques crédits..

_________________
"Depuis que j'ai rejoins les Bs, enfin, j'suis pas fort en mathématiques, mais la probabilité que je meurs de vieillesse est passé dans les négatifs, au moins on s'éclate !
avatar
Leendrill

Messages : 63
Date d'inscription : 25/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour en arrière.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum